Enquêtes criminelles

enquetes-criminelles.jpg

W9

icone site internet

Enquêtes criminelles poursuit son travail d'investigation dans les méandres du passé, avec toujours plus de faits divers marquants et d'enquêtes inédites. Chaque semaine, Nathalie Renoux ouvre deux dossiers marquants d'envergure nationale ou internationale. Retraçant l'affaire à l'aide d'images d'archives, elle questionne les protagonistes des faits.

Episodes disponibles (13)

Affaire Amandine Estrabaud : le maçon serait-il le coupable idéal ? / Affaire Magali Delavaud : sortie de route mortelle

Affaire Amandine Estrabaud : le maçon serait-il le coupable idéal ? 18 juin 2013. Monique Sire n'arrive pas à joindre Amandine, sa fille de 30 ans. Ce silence ne lui ressemble pas. Elle décide alors dès le lendemain de se rendre à Roquecourbe, un petit village du Tarn, où se situe le discret pavillon que sa fille unique. Devant le domicile, Monique remarque que la porte d'entrée est grande ouverte. Dans le jardin, des ballerines et une boucle d'oreille sont retrouvées dans l'herbe. Et Amandine, quant à elle, s'est volatilisée. L'inquiétude monte. Seul indice pour les gendarmes en charge de l'enquête : la voisine indique avoir aperçu par sa fenêtre la jeune femme le jour de sa disparition. Elle serait arrivée accompagnée d'un homme en tenue de chantier conduisant un utilitaire blanc. Assistante d'éducation dans un lycée, la belle disparue est rentrée du travail ce jour-là en autostop. Qui est ce mystérieux suspect ? Amandine aurait-elle fait une mauvaise rencontre sur la route ? Les investigations s'éternisent au grand désespoir de la famille. Mais en avril 2016, coup de théâtre ! Une mère de famille de 60 ans, Irma Jehanno, se présente à la gendarmerie. Guerric, son fils de 28 ans, lui aurait confié avoir vu des choses étranges en rapport avec la disparition de la jeune Tarnaise. Et, plus étrange, il n'a de cesse de répéter qu'il n'était pas l'assassin d'Amandine. Troublant… d'autant que l'homme correspondrait parfaitement au profil dressé par la voisine. Alors, le jeune maçon est-il un coupable idéal ? Ou s'en serait-il pris à la jeune femme, qu'il connaît depuis l'enfance ? Et pourquoi ? Affaire Magali Delavaud : sortie de route mortelle Le 14 novembre 2014, à Saint-Cierge-sous-le-Cheylard, dans les montagnes de l'Ardèche, Magali Delavaud, une jolie secrétaire médicale de 27 ans, est retrouvée calcinée dans sa voiture. Tout laisse penser à un accident. Ne voyant pas sa compagne revenir du travail, Jérôme Faye, 33 ans, chauffeur-mécanicien, avait signalé sa disparition le soir précédent. Désormais, il est seul pour élever leur petit garçon âgé d'à peine 2 ans. L'enquête va rapidement démontrer qu'en réalité Magali Delavaud n'a pas été victime d'une tragique sortie de route mais d'un crime maquillé en accident. Son corps brûlé est retrouvé sur le siège passager et sa voiture a été arrosée d'essence. De plus, le légiste va découvrir que la jeune femme était déjà morte avant l'incendie ! Auditionné par les gendarmes, Jérôme, le compagnon de la victime, va mettre les enquêteurs sur une piste : peu avant sa mort, Magali aurait eu un petit écart de conduite avec un médecin interne rencontré à son travail. L'amant éconduit aurait-il voulu se venger ?

Affaire Élisa Pilarski : la promeneuse, le chien et la chasse à courre / Affaire Bondonny : témoin gênant

Affaire Élisa Pilarski : la promeneuse, le chien et la chasse à courre Le 16 novembre dernier, Élisa Pilarski, 29 ans, sort se promener dans la forêt de Retz, dans l'Aisne. La jeune femme, qui doit accoucher dans trois mois, n'est pas seule : elle est accompagnée de Curtis, un American Staffordshire qu'elle adore et ne quitte jamais. Les chiens, c'est sa grande passion. Une passion qu'elle partage avec son amoureux, Christophe Ellul, qu'elle a justement rencontré lors d'un concours canin. Une passion qui lui a peut-être coûté la vie. En effet, lors de cette balade en forêt, rien ne va se passer comme prévu. À 13h19, Élisa appelle Christophe, en panique : « Je me fais mordre aux bras et aux jambes ». À peine entend-il sa compagne crier à l'aide que Christophe saute dans sa voiture. Mais lorsqu'il arrive sur place, vers 14h00, la jeune femme est introuvable. Christophe croise un cavalier, puis une meute d'une quinzaine de chiens : une chasse à courre a lieu au même moment. Dans un ravin, il retrouve finalement son chien Curtis, à côté de ce qu'il croit être un tronc d'arbre… C'est en fait le corps d'Élisa, atrocement mutilé, scalpé, les membres arrachés. Que s'est-il passé ? Les chiens de la chasse à courre l'auraient-ils prise pour cible ? Et si Curtis, le chien adoré d'Élisa, le cadeau de Christophe et symbole de leur amour, avait dévoré sa maîtresse ? Affaire Bondonny : témoin gênant 1998, à Égletons en Corrèze. Une ambiance de psychose règne dans ce village de chasseurs. En effet, chaque jour, des dizaines de chiens disparaissent et sont retrouvés morts, empoisonnés par d'étranges boulettes de viandes bleues. Dans le village, tout le monde soupçonne tout le monde : qui peut bien commettre ces gestes fous ? Règlement de comptes entre chasseurs, vengeance, acte d'un psychopathe ? L'enquête piétine et nombreux sont ceux qui veulent faire justice eux-mêmes. Soudain, l'affaire va connaître un incroyable rebondissement : un gendarme à la retraite est assassiné. Y a-t-il un lien entre ce crime et le tueur de chiens ? C'est ce que les enquêteurs ne vont pas tarder à découvrir...

Affaire Mannechez : un monstre dans la famille / Affaire Monique Lejeune : un trop lourd secret de famille

Affaire Mannechez : un monstre dans la famille Le 7 octobre 2014 aux alentours de 20:00, un homme d'une cinquantaine d'années entre dans un garage automobile de Gisors, en Normandie. Il exécute froidement le patron, Frédéric Piard, puis une de ses employées, Virginie Mannechez, avant de retourner l'arme contre lui. Seulement, le meurtrier survit à ses blessures. Il s'appelle Denis Mannechez. C'est le compagnon de Virginie. Tout laisse penser qu'il s'agit d'un drame de la jalousie. En effet, la jeune femme avait quitté Denis car elle ne supportait plus de vivre sous le joug de cet homme tyrannique. Après s'être refugiée quelques temps dans un foyer pour femmes battues, elle était hébergée au premier étage du garage où elle travaillait. Denis, lui, s'était mis en tête qu'elle était la maîtresse de son patron. En réalité, l'histoire est bien plus troublante et dépasse même l'entendement. Car Denis n'est pas seulement le compagnon de Virginie, c'est aussi son père biologique… Affaire Monique Lejeune : un trop lourd secret de famille Coulogne, Pas-de-Calais. Ce 8 février 2003, à 8:20, quand Monsieur Noblecourt pousse le portail de chez sa voisine, Monique Lejeune, il découvre son corps gisant dans une mare de sang à quelques mètres du hall d'entrée. La femme, âgée de 53 ans, a été poignardée à plus de 50 reprises. Très vite, Béatrice Matis, la première femme du mari de Monique Lejeune, devient suspecte. D'elle-même, elle s'est présentée au commissariat pour signaler que, le soir du drame, elle a rendu visite à la victime pour lui parler d'un projet de réunion de famille. Cependant, elle jure n'être pour rien dans la mort de Monique. Seulement, sous les ongles de la victime, les policiers vont retrouver l'ADN de Béatrice Matis. Alors, les deux femmes en sont-elles venues aux mains ? Et si oui, pour quelle raison ? Béatrice Matis a-t-elle tué Monique Lejeune ? Tout le laisse penser car un secret de famille empoisonne depuis des années cette famille recomposée...

Affaire Lefebvre : le prince charmant était un assassin / Affaire Leulmi : séducteur ou prédateur ?

Affaire Lefebvre : le prince charmant était un assassin 20 janvier 2016, à Civaux dans la Vienne. Depuis deux mois, Maud, une couturière de 28 ans, est amoureuse : elle a rencontré Kévin Lefebvre, un militaire de 28 ans, blessé en mission. Elle a tout de suite été séduite par ce père veuf qui élève seul son petit garçon de 4 ans. Seulement, ces derniers temps, il y a de l'eau dans le gaz. La jeune femme est agacée par le comportement de son amoureux : elle le trouve secret, fuyant… Soit cela change, soit elle rompt ! Alors pour raviver la flamme, Kévin a décidé d'impressionner sa belle en l'invitant enfin à dîner chez lui. Maud est comblée. Mais elle est loin de se douter que son prince charmant lui a menti sur toute la ligne. Il n'est pas militaire, il n'a pas d'enfant et surtout cette maison n'est pas la sienne. Pire : ce dîner cache en réalité un effroyable crime. Sous leurs pieds, dans la chaufferie, une femme a été tuée : Chantal Delaunay, une mère de famille de 45 ans, la véritable propriétaire de la maison. Alors, que fait Kévin Lefebvre au domicile d'une morte ? Est-il le meurtrier de Chantal Delaunay ? Et si oui, pourquoi ? Dans cette incroyable affaire, les enquêteurs vont aller de faux-semblants en révélations fracassantes… Affaire Leulmi : séducteur ou prédateur ? En mai 2014, un jeune homme de 34 ans comparaît devant la cour d'assises d'Évry : Jamel Leulmi, surnommé le « Barbe Bleue de l'Essonne » par la presse. Accusé d'assassinat, de tentative d'assassinat, de vol et d'escroquerie à l'assurance, le beau garçon musclé au crâne rasé clame son innocence et se dit victime d'un malheureux concours de circonstances. Face à lui, ses accusatrices : la mère de sa première femme Kathlyn qui a trouvé la mort suite à un accident de vélo en 2007 et Julie Derouette, une jeune mère célibataire qui a été victime d'un accident de la route en 2009 dont elle a réchappé miraculeusement. Deux femmes qui sont tombées, toutes les deux, folles amoureuses de Jamel et qui ont accepté de signer des contrats d'assurances vie à hauteur de plusieurs millions d'euros avec comme seul bénéficiaire celui qu'elles pensaient être leur prince charmant. Le coup de foudre, le grand jeu, la demande en mariage, la signature de cinq contrats d'assurance et un accident de la route : à chaque fois, le mode opératoire est identique. Alors, Jamel Leulmi est-il un assassin doublé d'un escroc ou un don Juan victime de sa passion pour les femmes ?

Affaire Nancy Krings : la veuve était en rouge / Affaire Ghys : « Ménage à trois mortel »

Affaire Nancy Krings : la veuve était en rouge Le 14 mars 2015, un cortège d'hommes et de femmes, tout de noir vêtus, défilent dans les rues du petit village de Trois-Ponts, en Belgique francophone. Tous pleurent Bruno Lieber décédé quelques jours plus tôt des suites d'un cancer, à l'âge de 54 ans. Malgré l'attention de son épouse, Nancy, son état de santé n'avait cessé de décliner depuis plusieurs mois. Mais à son décès, sa sœur, Anne-Marie Lieber, ne se résout pas à accepter la thèse de la mort naturelle. Trop de détails lui paraissent étranges. Et notamment l'attitude de sa belle-sœur, Nancy, qui ne semble pas affectée par la disparition brutale de son compagnon. Mais comment le prouver ? Pendant les mois qui suivent la disparition de Bruno, Anne-Marie Lieber va alors mener sa propre enquête et son acharnement va finir par payer. Avec l'aide de proches, Anne-Marie va même réussir à apporter la preuve que la veuve de Bruno est impliquée dans sa disparition grâce à un enregistrement audio, réalisé à son insu, dans lequel elle dévoile un terrible secret. Commence alors une incroyable enquête qui va révéler que Bruno Lieber n'a jamais eu de cancer mais qu'il a été empoisonné à petit feu avec de la mort aux rats... Affaire Ghys : « Ménage à trois mortel » Vendredi 9 juillet 2010, vers 22 h 30, Arnaud Ghys un jeune père de famille de 28 ans, quitte sa maison de L'Aigle, dans le département de l'Orne, laissant Mélanie, sa compagne de 25 ans, enceinte, et ses deux enfants. Il doit rejoindre des amis pour boire un verre. Seulement, il ne rentrera jamais. Une semaine plus tard, son corps est découvert sur un chemin forestier. Une mort qui ressemble à une exécution : la victime a été tuée d'une volée de plombs de chasse dans le dos. Mélanie semble rongée par le chagrin et ses témoignages d'amour à l'égard de son défunt mari émeuvent alors toute la France. Mais l'image de la veuve parfaite ne va pas faire long feu. L'enquête met à jour une histoire d'amour interdite, qui daterait de quelques mois, entre un jeune homme âgé de 19 ans, ami du couple, et la mère de famille éplorée. Un certain Damien, tout juste sorti de l'adolescence, qui est sous la coupe de sa maîtresse. Un ménage à trois mortels, pour l'amant, le mari et la femme !

Affaire Castro : une famille dans le box / La vengeance d'une mère de famille

Affaire Castro : une famille dans le box Le 1er septembre 2015, un garde-forestier découvre le corps d'un homme à moitié carbonisé, sous un tunnel ferroviaire dans les environs de Nîmes. La victime est rapidement identifiée. Il s'agit d'un boulanger de 43 ans, porté disparu depuis 3 jours : Badré Fakir. D'après le médecin légiste, ce père de quatre enfants aurait été drogué avant d'être étranglé et poignardé. Ostensiblement éprouvée par l'horreur de ce meurtre, Catarina Castro, l'ex-femme de la victime, oriente les enquêteurs sur la piste d'un règlement de compte sur fond de trafic de drogue. Mais pour les sœurs de la victime, la vérité serait toute autre. Elles accusent Catarina qu'elles dépeignent comme une femme vénale. Pour empocher l'argent des assurances, elle aurait tendu un piège diabolique à son ex-mari. Placée en garde à vue, Catarina Castro explique qu'elle ne supportait plus les infidélités de son ex-mari ni les violences physiques et sexuelles qu'il lui aurait fait subir. Et ce n'est pas tout : selon elle, l'homme maltraitait et terrifiait toute la famille. Elle avoue l'avoir tué pour ces raisons. Seulement dans son récit, un détail cloche : elle affirme qu'après l'avoir étranglé et poignardé, elle aurait transporté son corps jusqu'à l'ancienne voie de chemin de fer. Or vu la corpulence de la victime, mesurant plus d'1m80 et pesant autour de 100 kg, il semble peu probable qu'elle ait agi seule… La vengeance d'une mère de famille Mariette, 50 ans, n'arrive plus à trouver le sommeil. Depuis plus de six mois, elle n'a plus aucune nouvelle de son frère, Raphaël. L'homme vit à Madagascar où il a fait fortune dans le négoce de la vanille et il ne revient en France que quelques semaines par an pour voir son épouse et ses six enfants qui vivent dans l'est de la France. Mariette décide alors de mener sa petite enquête. Elle contacte les amis de son frère en Afrique. Tous lui indiquent que Raphaël devait revenir en France pour passer les fêtes de Noël en famille. La sœur se renseigne auprès des compagnies aériennes et découvre que Raphaël a effectivement atterri à Roissy le 15 décembre 2006. Mais alors pourquoi ne l'a-t-il pas contactée ? Mariette alerte les gendarmes de l'étrange disparition de son frère. Les enquêteurs s'aperçoivent que quatre retraits bancaires ont été effectués après le 15 décembre avec la carte de Raphaël mais personne n'a vu ce dernier dans la région. L'homme a-t-il été victime d'un crime crapuleux ? C'est le début d'une enquête qui va finalement mener les enquêteurs sur la piste d'une terrible vengeance familiale...

Affaire Marchand : mensonges à répétition / Affaire Fabien Tellier : un crime peut en cacher un autre

Affaire Marchand : mensonges à répétition Ce 20 mars 2015, près de Nantes, Yann Marchand a une grande nouvelle à annoncer à sa maîtresse : il vient de quitter sa femme, Céline. L'homme de 38 ans ajoute que, dévastée par cette séparation subite, elle aurait fait ses valises et abandonné le domicile conjugal. Seulement, l'histoire racontée par Yann Marchand intrigue la famille et les amis de Céline. Comment la mère de famille a-t-elle pu partir en laissant derrière elle sa maison, une sublime propriété héritée de ses parents, et surtout ses deux enfants qu'elle adore ? Les jours passent et Céline ne refait pas surface. Elle ne décroche pas non plus son téléphone... alors qu'étrangement, elle envoie des SMS à ses proches. De son côté, Yann Marchand va finir par dévoiler les terribles secrets qu'il a réussi à cacher pendant de nombreuses années. Toute sa vie ne serait en fait qu'un tissu de mensonges… Affaire Fabien Tellier : un crime peut en cacher un autre Ce 10 décembre 2009, François Garcia, dit « Paco », n'est pas prêt de l'oublier. Le quinquagénaire albigeois a, ce soir-là, l'impatience d'un adolescent amoureux : il se dirige en voiture chez Marie-Dolène, une jolie jeune femme rencontrée sur Internet. Seulement, sur la route, Paco est retardé par un problème sur sa voiture. Alors qu'il change une roue, un inconnu s'approche et le poignarde à trois reprises avant de prendre la fuite. Grièvement blessé, Paco s'en sort miraculeusement. Pourquoi cet inconnu a-t-il tenté de l'assassiner ? Ce geste est-il celui d'un déséquilibré ? S'agit-il d'un règlement de compte ou d'une vengeance ? L'enquête permet d'identifier l'agresseur. Il s'agit d'un certain Fabien Tellier. Chauffeur routier âgé de 49 ans, cet homme sans histoires n'a pas le profil d'un meurtrier. Pourtant, les policiers ne tardent pas à découvrir que moins de 24 heures plus tôt, Fabien Tellier a déjà commis un meurtre. Comment cet homme a-t-il basculé dans la folie meurtrière et pourquoi ? Une femme connaît la réponse...

Léa Demagny : l’accident de la route cachait-il une exécution ?

14 septembre 2021, un peu avant 22 heures. Un drame vient de se produire sur la route départementale 916, à 35 kilomètres au nord d'Amiens (Somme).

Aline Arth : une belle-mère un peu trop possessive ?

Une belle-fille qui ne s’entend pas avec sa belle-mère, voilà qui arrive hélas dans bon nombre des familles françaises. Seulement, dans l’histoire que nous allons raconter ce soir, le conflit a viré au drame.

Qu’est-il arrivé à Laëtitia Czuba ? Sa famille relance l’enquête

25 septembre 2012. Laëtitia Czuba, 33 ans, quitte en voiture son domicile de Fréjus, dans le Var. Elle est attendue chez sa grand-mère pour le dîner.

Massacre de la famille Troadec : les surprenantes explications du coupable

À Orvault, dans la banlieue de Nantes, une maison est à l’abandon depuis qu’en février 2017, une famille s’est volatilisée du jour au lendemain : Pascal Troadec, 49 ans, son épouse Brigitte et leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte.

Corinne Coutin, suspectée de la mort de sa fille : elle contre-attaque !

Depuis 20 ans, Corinne Coutin se dit détruite par le meurtre jamais élucidé de sa fille Jennifer, âgée de 14 ans. Un temps accusée de cet horrible crime, la mère de famille a toujours nié.

Affaire Marie Dalcin : le suspect se cache dans la famille / Affaire Mosser : piège à domicile

Affaire Marie Dalcin : le suspect se cache dans la famille Le 17 mars 2004, Marie Dalcin, une riche veuve de 88 ans, périt dans l'incendie de sa maison de Pompignac, une petite commune proche de Bordeaux. Seulement, si la victime est bien morte asphyxiée, l'examen de son corps révèle qu'elle a reçu de nombreux coups avant de perdre connaissance. À première vue, on pourrait croire à un cambriolage qui a mal tourné. Mais cette hypothèse ne colle pas. Dans la maison, tout semble en ordre et, surtout, une enveloppe contenant près de 1 000 euros en liquide est retrouvée sur une table. L'étau se resserre donc autour des proches de Marie Dalcin. La vieille dame n'avait pas d'enfant mais elle était très proche de ses neveux. Tous sont suspectés car en cas de décès de leur tante, ils pouvaient espérer hériter. Les enquêteurs en sont certains : le meurtrier est parmi eux. Le mystère reste entier jusqu'à ce qu'en 2007, un incroyable rebondissement fasse basculer l'enquête. Antoine, le frère de la victime, se présente à la gendarmerie et affirme que l'un de ses neveux lui aurait confessé avoir commis le meurtre… Affaire Mosser : piège à domicile 12 septembre 2013, à Illfurth, dans le Haut-Rhin. Alors qu'elle devait aller chercher ses enfants et ses neveux à l'école, Isabelle Mosser ne s'est pas présentée à la sortie des classes. Affolé, son mari Éric quitte son travail et se rend à son domicile. Il y découvre son épouse gisant dans une mare de sang. Elle a reçu huit coups de couteaux, dont sept dans le dos. Commence alors une incroyable enquête qui va mener les enquêteurs sur de nombreuses pistes. D'abord, il y a celle de deux cambrioleurs qui ont déjà sévi dans le quartier quelques mois auparavant. Il y a encore cet ami d'Éric dont Isabelle n'appréciait pas vraiment la compagnie… Alors que toutes les pistes se referment les unes après les autres, un mystérieux corbeau va faire son apparition. Six mois après la mort de sa femme, Éric Mosser reçoit dans sa boite aux lettres, un courrier anonyme. L'auteur y revendique le meurtre d'Isabelle et, chose étrange, la nomme « Belli ». Ce surnom, seuls les amis intimes de la victime le connaissent. L'enquête prend alors une toute autre tournure : quelqu'un dans l'entourage d'Isabelle Mosser est l'auteur de ce crime. Mais qui ?