Une habitante de Poissy découvre le corps d’un jeune au pied de la tour : «Un gamin gentil, serviable»

logo Le Parisien illustration Une habitante de Poissy découvre le corps d’un jeune au pied de la tour : «Un gamin gentil, serviable»

Publié le 06/01/2023 11:50:15

Un homme d’une vingtaine d’années s’est jeté dans le vide ce vendredi matin, depuis une tour du quartier du Clos-d’Arcy, à Poissy. Le corps a été découvert par une vieille dame qui ouvrait ses volets.

Derrière le terrain de basket, la couverture dorée déposée sur le corps de la victime flotte encore au pied de l’immeuble, sur une avancée en béton bordée par des grilles en métal. Ce vendredi matin, vers 9 heures, une vieille dame domiciliée dans une tour de douze étages, à Poissy (Yvelines), a découvert un cadavre sous ses fenêtres, en ouvrant ses volets.

En état de choc, elle a téléphoné aux pompiers. Quelques minutes plus tard, une jeune mère de famille a pris le relai, avec le gardien de cette résidence gérée par le bailleur social 1001 Vies Habitat, dans le quartier du Clos-d’Arcy.

« Les pompiers m’ont demandé de vérifier son pouls... »

« Je venais de déposer mes enfants à l’école quand la voisine du rez-de-chaussée, une vieille dame qui doit avoir entre 70 et 80 ans, m’a demandé de l’aide dans le hall, explique la jeune femme. Elle était en larmes et complètement paniquée. La scène l’a tellement choquée qu’elle n’arrivait même plus à parler aux pompiers, donc j’ai pris la communication. »

Dehors, un homme d’une vingtaine d’années est allongé sur le ventre, inerte. « Les pompiers m’ont demandé de vérifier son pouls, mais il n’y avait malheureusement plus rien à faire. J’étais avec le gardien à ce moment-là et on a constaté que le jeune était décédé, raconte la locataire, qui peine encore à reprendre ses esprits. C’est très dur. Pourtant, j’ai fait une formation aux premiers secours mais quand on le vit réellement… »

Le jeune homme, qui serait d’origine malienne, vivait au deuxième étage avec sa mère et son frère cadet. Selon nos informations, il se serait jeté dans le vide depuis une fenêtre située plus haut, dans la cage d’escalier.

En milieu de matinée, une dizaine de policiers municipaux étaient toujours postés devant l’entrée de l’immeuble, pour sécuriser le travail d’enquête de la police nationale. Sur le trottoir, à deux pas de la maison de quartier, une poignée de locataires, hagards, s’échangent les informations glanées dans les étages.

« Il m’aidait tout le temps à sortir les courses de mon coffre »

« J’ai vu des voitures de pompiers partout tout à l’heure. Je viens de comprendre pourquoi », dit un monsieur âgé qui vient de sortir pour les courses. « Le jeune, je sais qui c’était, intervient une dame, locataire de la tour depuis 1976. Un gamin gentil, serviable. »

La mère de famille qui a échangé avec les pompiers par téléphone, confirme : « Il m’aidait tout le temps à sortir les courses de mon coffre et je sais qu’il faisait la même chose avec d’autres locataires. Il devait avoir 18 ou 19 ans. Aujourd’hui, je pense surtout à sa famille… Qui pourra comprendre ce qu’il s’est passé ? » L’enquête a été confiée aux policiers du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/yvelines-78/poissy-elle-decouvre-un-corps-sans-vie-sous-ses-fenetres-en-ouvrant-ses-volets-06-01-2023-Q5LN5L64TZCSJFY3XAA4XCDAJY.php