Transats cassés, grillage endommagé : à la piscine Saint-Nicolas de Laval, les dégradations excèdent

logo Ouest France illustration Transats cassés, grillage endommagé : à la piscine Saint-Nicolas de Laval, les dégradations excèdent

Publié le 05/08/2022 17:29:25

Depuis le début de l’été, plusieurs intrusions ont lieu la nuit dans l’enceinte de la piscine Saint-Nicolas, à Laval (Mayenne). Des dégradations ont également été constatées, obligeant l’Agglo à porter plainte et à prendre des mesures de sécurité renforcées. Certains riverains sont « excédés » par la situation.

C’est « un appel à la responsabilité » que lance Laval agglomération. En effet, depuis le début du mois de juillet, la collectivité a constaté « quasiment tous les soirs, entre 20 h 30 et 1 h du matin », des intrusions dans les locaux de la piscine Saint-Nicolas, située boulevard Jourdan à Laval (Mayenne).

Des comportements qui engendrent des nuisances sonores dans le quartier. « Ils escaladent la grille et descendent vers le bassin comme des acrobates », témoigne un riverain qui souhaite rester anonyme. « C’est souvent le même groupe composé d’une trentaine d’adolescents qui crient, sautent sur les plongeoirs et font n’importe quoi. Il faut faire quelque chose car il va y avoir des blessés », s’insurge l’habitant.

De plus, Laval agglomération a noté des dégradations : « plusieurs transats cassés, une cage pédagogique dégradée, le grillage extérieur endommagé » ou encore « deux structures gonflables percées ». Des actes « regrettables », insiste Laval agglomération qui a déposé plainte.

De son côté, les usagers habituels de la piscine sont « contrariés » par ces dégradations. « Du fait que la bâche n’est plus déployée la nuit, la qualité de l’eau n’est plus la même et elle est plus froide. On a été excédés pendant 15 jours mais depuis, tout le monde s’accommode », assurent les nageurs.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/transats-casses-grillage-endommage-a-la-piscine-saint-nicolas-de-laval-les-degradations-excedent-4ab342a4-14c2-11ed-8a78-078da6dc529c