Trafic de stupéfiants : un reportage du Point sur Niort

logo Ouest France illustration Trafic de stupéfiants : un reportage du Point sur Niort

Publié le 24/11/2022 14:17:58

L’hebdomadaire Le Point est venu enquêter à Niort sur la montée du trafic de stupéfiants, un problème aigu rencontré dans d’autres villes moyennes de l’Ouest.

Dans un article publié ce jeudi 24 novembre 2022 sur son site et titré « Niort, sa cocaïne, ses mules et ses « baltringues »» , l’hebdomadaire Le Point évoque l’explosion du trafic de stupéfiants à Niort : Archétype de la ville moyenne où il fait bon vivre, la préfecture des Deux-Sèvres voit le trafic de stupéfiants monter en flèche, écrit le journaliste Erwan Seznec.Tout indique que la ville voit transiter un trafic de cocaïne démesuré par rapport à sa taille (60 000 habitants, le double avec l’agglomération), poursuit-il. Les affaires au tribunal correctionnel se succèdent, avec des saisies d’argent et de drogue en quantité impressionnante.

Pourquoi Niort ? demande-t-il. Probablement parce qu’il y avait une place à prendre, du point de vue des trafiquants. Il y a quelques années encore, les consommateurs niortais montaient reconstituer leur stock à Nantes, à Paris, voire à Lille, pour bénéficier de prix plus intéressants. « Aujourd’hui, ce sont plutôt les Nantais qui viennent s’approvisionner à Niort », souligne le procureur Julien Wattebled. »

Et le journaliste de souligner que d’autres villes de l’Ouest réputées tranquilles comme Nantes ( !), Vannes, Brest ou Alençon ont vu le trafic de drogue (cocaïne mais aussi cannabis) monter en puissance ces dernières années. Les principaux spots de trafic s’y trouvent dans les quartiers sensibles : Malakoff et le Breil à Nantes, Kercado et Ménimur à Vannes, Pontanézen à Brest, Perseigne à Alençon, le Clou-Bouchet à Niort.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/niort-79000/trafic-de-stupefiants-un-reportage-du-point-sur-niort-423b0882-6bf7-11ed-a71f-f4b3de284f96