Rapatriement d’enfants de djihadistes : ils doivent être «accueillis au plus vite», pour la secrétaire d’Etat à l’enfance

logo Le Parisien illustration Rapatriement d’enfants de djihadistes : ils doivent être «accueillis au plus vite», pour la secrétaire d’Etat à l’enfance

Publié le 15/09/2022 09:45:21

Charlotte Caubel considère que ces enfants « n’ont pas choisi la radicalité de leurs parents » et qu’il faut les rapatrier rapidement.

Ils « sont des victimes, nous devons les accueillir au plus vite ». Ce jeudi matin sur France Inter, Charlotte Caubel, secrétaire d’État chargée de l’enfance, s’est exprimée sur la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) concernant le rapatriement des familles de djihadistes en Syrie. « Les enfants doivent être rapatriés parce qu’ils n’ont pas choisi la radicalité de leurs parents », a-t-elle considéré.

« Nous allons prendre en compte les prescriptions de la Cour pour mieux écouter les demandes des familles en France », a-t-elle continué, précisant que « les conditions de rapatriements sont extrêmement complexes » en Syrie.

Les proches de mères djihadistes et de leurs enfants nés en Syrie, détenus dans des camps du nord-est du pays, ont fait condamner mercredi la France par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), un revers pour Paris mais qui ne consacre pas un « droit général au rapatriement » pour les personnes toujours retenues dans les camps syriens.

Plus de 200 enfants déjà accueillis

« En exécution de son arrêt, la Cour précise qu’il incombe au gouvernement français de reprendre l’examen des demandes des requérants dans les plus brefs délais en l’entourant des garanties appropriées contre l’arbitraire », a indiqué la Grande chambre de la CEDH, sa plus haute instance.

Selon la Cour basée à Strasbourg, « le rejet d’une demande de retour présentée dans ce contexte doit pouvoir faire l’objet d’un examen individuel (…) par un organe indépendant ». Paris devra verser 18 000 euros à l’une des familles de requérants et 13 200 euros à l’autre au titre des frais et dépens.

VIDEO. « Ce ne sont pas des fantômes » : 50 célébrités mobilisées pour le rapatriement des enfants de djihadistes en Syrie

« Le gouvernement prend acte de la décision de la Cour européenne des droits de l’homme », a indiqué le ministère français des Affaires étrangères dans une déclaration, tout en soulignant que « la France n’a pas attendu l’arrêt de la Cour pour agir » et en se disant prêt à renouveler des opérations de rapatriement « chaque fois que les conditions le permettront ».

« Plus de 200 enfants » sont accueillis par la France et « à peu près 75 sont rentrés par opération choisie et organisée par la France », a encore réagi Charlotte Caubel.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/rapatriement-denfants-de-djihadistes-ils-doivent-etre-accueillis-au-plus-vite-pour-la-secretaire-detat-a-lenfance-15-09-2022-NIWRQJZ5EFB6VB3R2BDUK5WL4U.php