Procès des Barjols, suspectés d’avoir ciblé Macron : « Beaucoup de bla-bla », se défend un des prévenus

logo Le Parisien illustration Procès des Barjols, suspectés d’avoir ciblé Macron : « Beaucoup de bla-bla », se défend un des prévenus

Publié le 18/01/2023 20:28:39

Membre du groupe d’extrême droite Les Barjols, démantelé car suspecté d’avoir voulu s’en prendre au chef de L’État, Mickaël Iber a tenté de dégonfler devant le tribunal les accusations, ramenant ces menaces à de simples propos en l’air.

« Je racontais des conneries. » La ligne de défense de Mickaël Iber est assez simple : « Ce n’est pas parce qu’on dit des choses qu’on va les faire. » Et des choses, cet ancien adepte du groupuscule d’extrême droite des Barjols, jugé depuis mardi devant le tribunal correctionnel de Paris pour association de malfaiteurs terroriste, en a dit et écrit : sur sa haine des migrants, sur sa capacité à se procurer des armes et surtout sur un éventuel projet d’agression d’Emmanuel Macron, le principal grief retenu par l’accusation contre cet homme de 43 ans et ses douze coprévenus.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/proces-des-barjols-suspectes-davoir-cible-macron-beaucoup-de-bla-bla-se-defend-un-accuse-18-01-2023-2BUV6AX3CBCDNLRBM5EQE73NN4.php