Paris : un des suspects du meurtre de Samir, tué à coups de casque à la « Goutte d’or », s’est rendu

logo Le Parisien illustration Paris : un des suspects du meurtre de Samir, tué à coups de casque à la « Goutte d’or », s’est rendu

Publié le 22/04/2023 16:51:37

Samir a été battu à mort dans un parking parisien le 21 mars. L’un des deux frères soupçonnés de l’agression a été écroué cette semaine après être passé aux aveux. Il évoque une bagarre avec la victime.

Un mois après la bagarre mortelle, un homme de 34 ans a été mis en examen à Paris pour homicide volontaire, avant d’être écroué. Ce livreur Uber est soupçonné d’avoir battu à mort le 21 mars dernier dans un sous-sol du XVIIIe arrondissement de Paris, un habitant de la porte d’Aubervilliers.

Le 21 mars 2023 en fin d’après-midi un riverain découvre Samir B. qui gît inanimé dans un parking souterrain du quartier de la « Goutte d’or ». Cet homme, âgé de 36 ans, est conduit à l’hôpital où il décède deux jours plus tard des suites de ses graves blessures. Son corps est transféré à l’institut médico-légal de Paris pour y subir une autopsie. L’examen conclut que sa mort est le résultat d’un sévère traumatisme crânien, causé par de très violents coups portés avec des objets contondants.

Frappé à la tête à plusieurs reprises

Les enquêteurs du deuxième district de police judiciaire sont chargés de mener les investigations. Des techniciens relèvent les traces et indices sur la scène de crime. Des prélèvements sont réalisés sur les lieux et envoyés au laboratoire. Entre-temps, les fonctionnaires mènent une enquête de voisinage, récupèrent les images de vidéoprotection de la ville et travaillent sur le bornage téléphonique.

Ces investigations permettent d’identifier rapidement deux frères, très défavorablement connus de leurs services. Une rumeur qui court dans le quartier fait état d’une bagarre qui aurait éclaté entre les trois protagonistes dans ce parking. « Samir aurait été frappé sur la tête, par de très nombreux coups de casque de moto par ces deux hommes qui l’auraient laissé pour mort en quittant les lieux », souffle une source proche du dossier.

Les forces de l’ordre tentent d’interpeller les suspects chez leurs parents qui vivent près du métro Barbès. Mais les deux frères se sont envolés. Auditionnés les parents confirment que leur fils aîné a évoqué devant eux cette rixe mortelle.

Le 17 avril, Mohammed se présente dans les locaux de la police rue Louis-Blanc. Il se constitue prisonnier avant d’être placé en garde à vue. Le trentenaire passe aux aveux et confirme que lui et son frère ont violemment frappé Samir à coups de casque lors d’un affrontement qui les opposait à la victime. Mais il reste des zones d’ombre dans cette histoire « On ne sait pas pourquoi cette bagarre a éclaté, précise une source proche de l’affaire. Ce qui est sûr, c’est que ces deux hommes sont ancrés dans la délinquance ». Le frère cadet est toujours activement recherché.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-lun-des-suspects-du-meurtre-de-samir-tue-a-coups-de-casque-a-la-goutte-dor-se-rend-22-04-2023-QMCPS7VYS5FHDJ75AONBHBRH64.php