Ouragan Fiona : perturbations en Guadeloupe, dégâts «catastrophiques» à Porto Rico et en République dominicaine

logo Le Parisien illustration Ouragan Fiona : perturbations en Guadeloupe, dégâts «catastrophiques» à Porto Rico et en République dominicaine

Publié le 20/09/2022 07:26:36

Le phénomène a continué de se renforcer et se dirige vers les Bermudes. Il pourrait ensuite atteindre l’archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon.

L’ouragan Fiona continue de balayer plusieurs îles sur son passage. Après avoir touché Porto Rico et la République dominicaine, il a pris la direction du nord.

En Guadeloupe, encore des routes coupées et l’approvisionnement en eau perturbé. Fiona n’était encore qu’une tempête tropicale lors de son passage en Guadeloupe. Mais cette région française continue d’en subir des conséquences. « Une cinquantaine » de personnes doivent être relogées, a indiqué une source proche des autorités.

La préfecture a précisé lundi soir que le « retour progressif » de la distribution d’eau se poursuit, grâce, notamment, à la mise à disposition de deux citernes de la réserve nationale à Basse-Terre et de onze citernes supplémentaires en cours d’acheminement par le régiment du service militaire adapté (RSMA). Le Syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement de la Guadeloupe (SMGEAG) a annoncé que « de gros travaux » seront nécessaires.

La plupart des écoles, fermées lundi, doivent rouvrir ce mardi. La chaîne Guadeloupe 1ere explique que les dates de réouvertures sont définies commune par commune. Mais plusieurs maires ont prévenu que, sans eau courante, l’accueil des élèves serait impossible dans certains établissements. Par ailleurs, plusieurs routes et un pont restaient impraticables lundi.

Une procédure accélérée de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est en cours. Le ministre chargé des Outremer, Jean-François Carenco, doit se rendre sur place dans les prochains jours.

Dégâts « catastrophiques » et un mort à Porto Rico. « Les dégâts sur l’infrastructure (...) et les maisons ont été catastrophiques », a dit le gouverneur de Porto Rico, Pedro Pierluisi. Dans ce territoire américain, Fiona a provoqué des glissements de terrain, fait tomber des arbres et des lignes électriques, rendu des routes impraticables et emporté un pont dans la ville d’Utuado. Un homme est mort « calciné » en mettant du carburant dans un générateur allumé, selon les autorités.

« Dans beaucoup de régions, qui n’avaient jamais eu d’inondations, il y a eu une accumulation d’eau sans précédent », « plus que ce que nous avons vu pendant l’ouragan Maria », a expliqué Pedro Pierluisi.

Plus de 800 000 personnes se sont également retrouvées sans service d’eau potable. « Nous sommes sans électricité et sans eau », a déclaré Elena Santiago, anesthésiste à l’hôpital d’Aibonito. L’ensemble du territoire de Porto Rico, qui compte plus de trois millions d’habitants, a été privé d’électricité à l’approche de l’ouragan. Lundi, le courant a été rétabli pour 100 000 personnes.

Le président américain, Joe Biden, a déclaré l’état d’urgence. Il s’est entretenu lundi avec le gouverneur de l’île et a indiqué que le nombre de membres du personnel fédéral œuvrant déjà à aider le territoire et s’élevant actuellement à plus de 300 va augmenter « de manière conséquente ».

En République dominicaine, au moins un mort. Touchant la République dominicaine lundi, l’ouragan a fait un mort et a contraint 12 485 personnes à quitter leurs foyers, a déclaré à la presse le général Juan Méndez García, directeur du Centre des opérations d’urgence. Plusieurs routes ont été inondées ou coupées par des chutes d’arbres ou de poteaux électriques dans les alentours de la station balnéaire de Punta Cana, dans l’Est, où l’alimentation en électricité a été interrompue,

L’ouragan « est passé à toute vitesse », a dit Vicente Lopez, qui s’occupe de la plage de Bibijagua à Punta Cana, en signalant des commerces détruits.

Saint-Pierre-et-Miquelon potentiellement concerné le week-end prochain. Fiona a continué de se renforcer et a atteint la catégorie 3 sur 5. Cela en fait un ouragan dit majeur, avec des rafales de vent de 175 km/h au moins pendant une minute. D’après le Centre américain des ouragans (NHC), cette vitesse moyenne est actuellement de 185 km/h. Voici une carte qui permet de visualiser le parcours qu’il devrait emprunter dans les prochains jours.

Fiona atteint dorénavant l’archipel britannique des îles Turques-et-Caïques. Il devrait ensuite continuer de remonter vers le nord de l’Atlantique et toucher les Bermudes jeudi en étant toujours un ouragan majeur. Les prévisions sont ensuite à confirmer, mais Fiona devrait atteindre l’est du Canada en fin de semaine. Sur sa route, il pourrait alors croiser l’archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon. Aucune alerte particulière n’a été lancée pour l’instant par Météo France, le temps d’affiner les prévisions.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/ouragan-fiona-perturbations-en-guadeloupe-degats-catastrophiques-et-morts-a-porto-rico-et-en-republique-dominicaine-20-09-2022-TMAZO5EQUBERRN4P3UFZWEXAK4.php