Nantes. Deux hommes écroués après la rixe mortelle à la sortie d’un bar

logo Ouest France illustration Nantes. Deux hommes écroués après la rixe mortelle à la sortie d’un bar

Publié le 11/11/2021 19:34:31

​Mis en examen ce jeudi, un Nantais de 17 ans ​est soupçonné d’être l’auteur des coups de couteau qui ont tué un homme de 33 ans, dimanche sur l’île de Nantes. Il a été écroué, tout comme un deuxième suspect, âgé de 20 ans, qui conteste avoir porté des coups.

Un mineur âgé de 17 ans a reconnu être l’auteur des coups de couteau qui ont coûté la vie à un homme de 33 ans, père d’un enfant d’un an, dimanche au petit matin, à proximité d’un bar à ambiance de l’île de Nantes. Le jeune homme, né en Seine-Saint-Denis mais qui habite Nantes, s’était présenté mercredi matin au commissariat et avait aussitôt été placé en garde à vue par la direction territoriale de la police judiciaire de Nantes (DTPJ), en charge des investigations. Avant ce tragique dimanche de novembre, son nom avait été cité dans des affaires de port d’arme blanche et de vol de voiture, notamment.

Les enquêteurs ont également entendu, sous le régime de la garde à vue, un second suspect, âgé de 20 ans et originaire du Cameroun. Les autorités judiciaires le soupçonnent d’avoir pris part à la bagarre mortelle, en frappant la victime à coups de poing ou de pied. Au cours de ses auditions, il a contesté avoir porté des coups sur la victime.

Les deux suspects ont été mis en examen pour meurtre ce jeudi 11 novembre. Conformément aux réquisitions du parquet, le juge des libertés et de la détention les a placés tous les deux sous mandat de dépôt​, indique le procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul, dans un communiqué.

Désormais, l’enquête se poursuit sur plusieurs fronts. La PJ recherche un troisième mis en cause puisqu’il apparaît, des premiers témoignages recueillis par les enquêteurs ​de la DTPJ, que la victime a subi des coups d’une particulière violence, portés par trois individus​, note aussi le procureur.

Ibrahim, un Ivoirien de 33 ans installé en région nantaise depuis cinq ans, a reçu quatre coups de couteau, dont un, mortel, porté dans la région du cœur. L’arme du crime n’a pas été retrouvée, ni sur place, ni lors des perquisitions.

Selon Renaud Gaudeul, il appartiendra au magistrat instructeur de poursuivre les investigations afin d’identifier et interpeller le dernier individu mis en cause. Les investigations auront également pour objectif de déterminer le motif de cet acte criminel, les deux individus interpellés ne s’étant que très peu exprimés sur ce point à ce stade​.

Des témoins ont évoqué un vol de téléphone portable, un peu plus tôt dans la nuit, pour expliquer l’escalade des violences du côté des mis en cause. A ce stade, rien n’indique que la victime était liée à ce vol. Certains témoins estimant même, dès dimanche, qu’Ibrahim, ancien agent de sécurité, aurait tenté de s’interposer pour apaiser les tensions.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-deux-hommes-ecroues-apres-la-rixe-mortelle-a-la-sortie-d-un-bar-0b280210-431b-11ec-ac74-5bf2c2ef6023