Mineurs percutés à scooter à Paris : un policier mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

logo Le Parisien illustration Mineurs percutés à scooter à Paris : un policier mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Publié le 21/04/2023 20:09:53

Trois mineurs, âgés de 17, 14 et 13 ans, ont été blessés le 13 avril lors d’une intervention policière. Deux enquêtes ont été ouvertes, dont une à l’IGPN.

Un des trois policiers placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’accident de trois mineurs sur un scooter à Paris, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, a annoncé une source judiciaire à l’AFP. Il s’agirait du conducteur du véhicule soupçonné d’avoir percuté le deux-roues.

Le 13 avril, un scooter monté par trois mineurs, âgés de 17, 14 et 13 ans, dont l’un ne portait pas de casque, poursuivi par une voiture de police, a chuté dans le XXe arrondissement parisien. Selon une femme de 37 ans, se présentant comme témoin des faits, le véhicule de police est venu percuter le deux-roues. Arié Alimi, l’avocat des deux familles avait déposé plainte pour tentative d’assassinat par personne dépositaire de l’autorité publique, avec arme par destination, sur personnes mineures.

« Violences avec arme »

Deux enquêtes avaient été ouvertes, dont une à l’IGPN. Une source proche du dossier a indiqué ce vendredi que les trois policiers impliqués avaient été placés en garde à vue. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait de son côté annoncé ce vendredi matin sur franceinfo avoir « demandé au préfet de police de suspendre (…) ceux qui seraient responsables de cette situation ». « Les témoignages ici et là » semblent indiquer « une intervention qui n’est pas conforme à ce que le droit et la déontologie permettent », avait-il concédé.

À l’issue de sa garde à vue, le fonctionnaire de police a été présenté à un juge d’instruction qui l’a mis en examen pour violences avec arme ayant entraîné une incapacité de travail et faux en écriture publique par personne dépositaire de l’autorité publique, selon la source judiciaire. Placé sous contrôle judiciaire, il a interdiction d’exercer l’activité de policier, ainsi que d’entrer en contact avec les victimes et les témoins, a-t-elle précisé.

« Est-ce que vous pouvez penser qu’ils ont imaginé un assassinat ? »

« C’est assez choquant », a dénoncé vendredi son avocat Laurent-Franck Liénard. « Il n’a fait que son travail. Peut-être qu’il a fait une erreur, peut-être qu’il a causé un accident, nous en débattrons dans le temps judiciaire », a-t-il assuré sur BFMTV.

Les gardes à vue des deux autres membres de l’équipage de police ont été levées ce vendredi soir, sans poursuite à ce stade de l’enquête. Leur avocat a alors décrit des hommes « épuisés » par plus d’un jour de garde à vue. « Pour certains, ils n’avaient strictement rien fait », étant passagers du véhicule, a-t-il déploré. « Ils étaient épuisés par les faits. Ils ont vu ce scooter tomber. Eux, ils y étaient. Est-ce que vous pouvez penser qu’ils ont imaginé un assassinat? », s’est-il insurgé.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/mineurs-percutes-a-scooter-a-paris-un-policier-mis-en-examen-et-place-sous-controle-judiciaire-21-04-2023-KV6LFZ4DYFDDRHYODA3JIPAAGU.php