Mineurs isolés : des voleuses de 12 et 13 ans surprises en flagrant délit par une jeune fille au pair dans les Yvelines

logo Le Parisien illustration Mineurs isolés : des voleuses de 12 et 13 ans surprises en flagrant délit par une jeune fille au pair dans les Yvelines

Publié le 03/01/2023 12:05:58

Trois adolescentes sont convoquées devant le juge des enfants après un vol par effraction à L’Etang-la-Ville. Elles ont été mises en fuite par une occupante des lieux alors qu’elles croyaient la maison vide. D’autres faits similaires commis un peu plus tôt à Louveciennes leur sont également reprochés.

Elles ont agi en pleine période de fêtes de fin d’année. Pendant que les propriétaires d’un pavillon à l’Etang-la-Ville (Yvelines) se sont absentés jeudi 29 décembre, trois adolescentes, l’une de 12 ans, les deux autres âgées de 13 ans, se sont introduites chez eux en début d’après-midi. Alors qu’elles se croient seules dans la maison et commencent à s’affairer dans le salon, le bruit interpelle la jeune fille au pair qui séjourne à l’étage. Celle-ci descend, aperçoit les trois cambrioleuses et les met en fuite.

Prévenues, les forces de l’ordre parviennent à les interpeller à leur sortie de la maison. Des tournevis et une clé à molette sont notamment retrouvées en leur possession, mais elles n’ont pas eu le temps de voler quoi que ce soit. Le mode opératoire met cependant la puce à l’oreille des enquêteurs de la Sûreté urbaine de Saint-Germain-en-Laye, à qui l’affaire a été confiée.

Un peu plus tôt ce même jour, vers midi, un autre pavillon des Yvelines, à Louveciennes cette fois, a été cambriolé. La victime de ce vol, qui n’avait pas encore eu le temps d’évaluer le préjudice, a récupéré des images de sa caméra de vidéosurveillance. Les trois adolescentes y sont bien identifiables. Confondues pour ces deux vols par effraction, les mises en cause commencent par nier leur implication, avant de finalement les reconnaître.

« On connaît leur âge uniquement sur la base de leurs déclarations »

Connues des services de police pour d’autres faits similaires, elles ont été relâchées et sont convoquées devant le juge des enfants du tribunal judiciaire de Versailles à une date ultérieure. Originaires de la Croatie, elles se disent mineures et sans domicile fixe, mais il est toujours difficile de confirmer leurs dires.

« On connaît leur âge uniquement sur la base de leurs déclarations, indique une source proche du dossier. En général ce sont des réseaux qui les exploitent et les obligent à ramener un certain nombre de choses par jour. Mais elles ne disent jamais rien en audition. »

Selon la loi, la responsabilité pénale d’un mineur ne peut être engagée qu’à partir de ses 13 ans. Avant cet âge, la question du discernement est légalement posée : la loi considère qu’un jeune n’est pas en mesure de comprendre les conséquences de ses actes.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/yvelines-78/mineurs-isoles-des-voleuses-de-12-et-13-ans-surprises-en-flagrant-delit-par-une-jeune-fille-au-pair-dans-les-yvelines-03-01-2023-NH23QS4BMFCNRPDAQPV32MWJFY.php