Jeune permis et en Lamborghini, il roule à toute vitesse dans Beauvais et croise... le commissaire de police

logo Le Parisien illustration Jeune permis et en Lamborghini, il roule à toute vitesse dans Beauvais et croise... le commissaire de police

Publié le 15/09/2022 13:03:36

Le conducteur a multiplié les infractions, à toute allure, sans savoir qu’il était observé par les caméras ET un policier. Le véhicule, « d’une valeur minimale de 300 000 euros » et appartenant à une société de location, est pour le moment confisqué.

En prenant les rues du centre-ville de Beauvais pour un circuit automobile, le chauffard a semé l’inquiétude parmi les piétons. Il est près de 20 heures, ce mercredi soir, quand le commissaire Antoine Boulanger quitte ses bureaux. Arrivé à hauteur de la rue Binet, il voit « rouler très vite un véhicule en direction du lycée Truffaut ». L’officier prend alors en chasse cette Lamborghini noire tout en signalant sa présence à ses effectifs.

Ne se doutant pas qu’il est suivi, le conducteur va multiplier les manœuvres dangereuses à une vitesse excessive alors que le centre-ville est limité à 30 km/h. Cueilli par les forces de polices quelques minutes plus tard, au niveau de l’avenue de la République, il a été placé en garde à vue ce mardi soir en attendant que le parquet de Beauvais statue sur son sort.

« Il ne s’attendait pas à finir en garde à vue »

Tout au long de sa filature, le commissaire observe depuis son véhicule banalisé le comportement du conducteur. « Il fait des embardées à droite et à gauche, fait usage de son moteur de manière excessive, fait crisser ses pneus, le tout en roulant comme un fou. Bref, il fait le malin, soupire Antoine Boulanger. Il faisait beaucoup de bruit, les gens se retournaient sur son passage. »

« Très défavorablement » connu des services de police, le conducteur, né en 1993 mais encore jeune permis, possède une société de voiture de location, où il avait emprunté cette Lamborghini, dont la valeur, estimée par la police, atteindrait au minimum 300 000 euros. « Il s’attendait à être simplement verbalisé mais pas à finir en garde à vue », note le commissaire. La voiture est pour le moment confisquée.

Dans le cadre de la loi de 2018 sur la lutte contre les rodéos motorisés, il pourrait encourir jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Selon la police, les caméras de vidéo-surveillance ont filmé toutes les scènes. Des éléments qui pourraient permettre de caractériser un peu plus la conduite dangereuse de l’individu.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/oise-60/jeune-permis-et-en-lamborghini-il-roule-a-toute-vitesse-dans-beauvais-et-croise-le-commissaire-de-police-15-09-2022-62SQGHMDYNBPZELYRRMBFUL2OA.php