E-sport : à cause d’un canular, des policiers débarquent chez le joueur pro Corentin Chevrey en pleine nuit

logo Le Parisien illustration E-sport : à cause d’un canular, des policiers débarquent chez le joueur pro Corentin Chevrey en pleine nuit

Publié le 12/01/2023 17:47:38

Les forces de l’ordre ont débarqué en nombre et très équipées chez le joueur professionnel de Fifa mais aussi chez son père où la porte aurait été défoncée. Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver l’auteur de ce swatting.

C’est une très mauvaise blague, plus réputée aux États-Unis qu’en France, qui n’a pas du tout fait rire Corentin Chevrey. Le joueur professionnel de Fifa (jeu vidéo de football), membre de l’équipe Vitality et du club de foot de Lille (Losc), a eu la très mauvaise surprise d’être victime d’un canular, appelé swatting, mercredi matin, peu après 4 heures, comme il le raconte sur son compte Twitter.

« 4h30 du matin et je viens de me faire SWAT. 10 personnes qui débarquent avec bouclier et fusil d’assaut chez moi parce que quelqu’un a appelé en se faisant passer pour moi en disant que j’ai égorgé ma copine, que je suis armé et prêt à tirer sur tout le monde C’est drôle genre ? », écrit-il, très en colère.

Une mésaventure que confirme au Parisien, la cellule communication de la police du Doubs. « Le commissariat de Besançon a reçu un appel d’une personne se faisant passer pour la victime, affirmant qu’il avait tué sa compagne et qu’il allait tuer tous ceux qui voudraient se présenter à lui », expliquent les forces de l’ordre.

Les gendarmes défoncent aussi la porte de chez ses parents

De lourds moyens ont alors été engagés pour effectuer une « levée de doutes ». « Des équipes de police secours, des maîtres-chiens et des effectifs de la brigade anticriminalité (Bac) ont été mobilisés au cas où cela se révélerait vrai. La victime de ce mauvais canular nous a finalement ouvert la porte, surprise puis très énervé contre l’auteur de cette fausse alerte », poursuit la direction départementale de la sécurité publique du Doubs.

Elle assure que ses agents sont désormais à la recherche de l’auteur de cet appel malveillant et qu’une enquête a été ouverte pour tenter de l’identifier. Mais ce swatting ne s’arrête pas là. Lors de cet appel téléphonique inquiétant passé aux forces de l’ordre, la personne se faisant passer pour Corentin Chevrey a aussi mentionné l’adresse de ses parents.

Les policiers ont alors prévenu leurs collègues de la gendarmerie pour intervenir à cet autre domicile possible, qui dépend de leur zone. « Ils ont envoyé aussi des personnes chez mon père et ils ont défoncé la porte d’entrée parce qu’il ne répondait pas (…) J’espère pour toi qu’ils ne te retrouveront pas parce que tu vas prendre cher », s’irrite encore sur Twitter le joueur de Fifa de 24 ans, champion du monde en 2017.

France 3, qui a repéré ce canular, rappelle d’ailleurs que pour dénonciation de faux danger, une procédure judiciaire peut être engagée à l’encontre de l’auteur du swatting selon l’article 322-14 du Code pénal, qui prévoit 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Le swatting s’est développé notamment avec la diffusion en ligne de parties de jeux vidéo. Les auteurs, de cette opération visant à faire déplacer la police pour rien, entendent alors faire interpeller la victime en direct.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/e-sport-a-cause-dun-canular-des-policiers-debarquent-chez-le-joueur-pro-corentin-chevrey-en-pleine-nuit-12-01-2023-FAOF4JRQ6FH5BD2575Y4HEOFFY.php