Bressuire. Meurtre de l’octogénaire rue de la Grange : le procès d’assises aura lieu en décembre

logo Ouest France illustration Bressuire. Meurtre de l’octogénaire rue de la Grange : le procès d’assises aura lieu en décembre

Publié le 11/11/2022 07:30:34

​Le 26 juillet 2020, une femme de 85 ans était retrouvé morte à son domicile, au 40 rue de la Grange, à Bressuire. Le suspect, présumé innocent, sera jugé aux Assises de Niort en décembre.

Les Bressuirais n’ont pas oublié le choc de l’été 2020. Le 26 juillet, une femme de 85 ans était en effet retrouvée morte à son domicile situé au 40, rue de la Grange à Bressuire. La victime était enroulée dans une couverture et une toile cirée sous la table de la salle à manger. L’enquête avait révélé que Simone Reveau avait été étouffée et violée ​avant d’être tuée.

Dans ce quartier jusque-là paisible, c’était l’incompréhension avec une colère non dissimulée des riverains et de la population. Le Parquet de Poitiers et les enquêteurs se refusaient à tout commentaire. Un suspect, âgé de 22 ans, marginalisé, sans domicile fixe, était arrêté, confondu par son ADN retrouvé sur les lieux du crime. Youssouf Bacar avait été placé en garde à vue, mis en examen, le juge des libertés et de la détention le plaçant en détention provisoire pour les chefs d’inculpation de meurtre précédé, accompagné ou suivi d’un autre crime​. Lors de son audition, il disait avoir été accompagné ​d’un ami », un homme âgé de 29 ans qui avait été placé en garde à vue puis libéré (après quelques semaines d’emprisonnement) mais sous contrôle judiciaire. Il avait toujours, devant les enquêteurs, contesté fermement être mêlé à ce drame.

L’enquête est aujourd’hui bouclée​. Le procès aura lieu aux Assises de Niort les 12 et 13 décembre. Nathanaël Ormillien, avocat du prévenu, a confirmé cette information. Selon nos sources, le jeune homme aurait reconnu une grande partie des faits. Il sera d’ailleurs le seul prévenu à la barre. Car l’autre suspect, âgé de 29 ans au moment des faits, a été mis hors de cause ​nous a annoncé Me Ambroise Garlopeau, son avocat. Mon client a toujours dit qu’il n’était pas présent sur les lieux du drame. Faute de preuves, son contrôle judiciaire a été levé. J’attends le jugement des Assises pour demander une indemnisation suite à cette fausse dénonciation. Je ferai un recours en indemnisation car mon client a fait plusieurs semaines de prison​.

Il n’y a pas eu de reconstitution sur les lieux du crime. L’affaire sera jugée les 12 et les 13 décembre.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/deux-sevres/bressuire-meurtre-de-l-octogenaire-rue-de-la-grange-proces-aux-assises-a-niort-en-decembre-18b0b55e-6119-11ed-9269-b91b4bfaa036