Agression de la joueuse du PSG Kheira Hamraoui : les confessions en pointillés des suspects

logo Le Parisien illustration Agression de la joueuse du PSG Kheira Hamraoui : les confessions en pointillés des suspects

Publié le 15/09/2022 17:59:20

La garde à vue de trois des suspects interpellés en région parisienne s’achève ce vendredi. Pour l’heure, ils ont seulement reconnu leur présence sur les lieux de l’agression mais nient en être les auteurs. Ils doivent être présentés à la juge d’instruction en vue d’une mise en examen.

Malgré une avancée décisive dans l’enquête, le mystère persiste autour de l’agression à coups de barre de fer de la joueuse du PSG Kheira Hamraoui. Après 48 heures de garde à vue dans les locaux de la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles, trois suspects - originaires de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et de Yerres (Essonne) - vont être déférés ce vendredi matin devant la juge d’instruction de Versailles Joëlle Nahon en vue d’une mise en examen pour « violences aggravées » et « association de malfaiteurs ». Pour l’heure, « ils ont admis avoir été présents sur les lieux mais personne ne reconnaît avoir participé à l’agression », explique une source proche de l’enquête.

Ces trois hommes, âgés d’une vingtaine d’années et connus pour certains par les services de police pour des faits de délinquance, avaient été confondus après de discrètes investigations téléphoniques et des surveillances. L’analyse de leurs déplacements par géolocalisation confirme leur présence ce soir du 4 novembre 2021 près de Chatou (Yvelines), là où la milieu de terrain parisienne avait été violemment frappée à coups de barre de fer par un duo d’hommes encagoulés alors qu’elle rentrait en voiture d’un dîner de club en compagnie d’une autre joueuse, Aminata Diallo. En revanche, les suspects n’ont pas révélé les motifs de ce guet-apens ni si celui-ci a été monté par un commanditaire.

Un quatrième suspect interpellé jeudi matin dans l’Essonne

Mais les policiers s’interrogent sur les renseignements dont ils ont bénéficié pour tendre cette embuscade musclée. À ce stade, ils n’ont aucun élément permettant de faire un lien avec Aminata Diallo. Les enquêteurs avaient exploré la thèse d’une rivalité sportive, raison pour laquelle la coéquipière de la victime avait été placée en garde à vue dès novembre avant d’être relâchée sans charges retenues contre elle. Aminata Diallo a toujours fermement contesté toute implication dans ce passage à tabac au cours duquel elle était présente et se dit également victime.

Un quatrième suspect a été interpellé jeudi matin dans l’Essonne et placé à son tour en garde à vue. Une arrestation retardée de 24 heures en raison de son absence la veille à son domicile. Il pourrait être présenté à son tour au juge d’instruction le samedi.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/agression-de-la-joueuse-du-psg-kheira-hamraoui-les-confessions-en-pointilles-des-suspects-15-09-2022-METAWSOQ3JF7XPWHJFTBSJ2UZA.php