Affaire Adrien Quatennens : des militants LFI signent une tribune demandant son exclusion du parti

logo Ouest France illustration Affaire Adrien Quatennens : des militants LFI signent une tribune demandant son exclusion du parti

Publié le 26/12/2022 11:12:12

Des militants ont signé ce lundi 26 décembre une tribune réclamant l’exclusion définitive d’Adrien Quatennens de La France insoumise. Ils déplorent également le manque de démocratie dans leur mouvement.

« Silence, consternation puis explosion de colère » : lundi 26 décembre 2022, plus d’un millier de militants de La France insoumise (LFI) et de la Nupes ont signé une tribune dans Le Monde pour dénoncer la décision du mouvement de n’exclure que temporairement de son groupe parlementaire le député Adrien Quatennens, condamné pour violences conjugales.

Depuis le verdict du procès et la décision de LFI, la colère s’organise dans les rangs insoumis et les communiqués de groupes d’actions pleuvent sur les réseaux sociaux, pour dire leur refus de voir l’ancien coordinateur du parti retourner à l’Assemblée et dénoncer le fonctionnement du mouvement.

« Nous, membres de la France insoumise et de la Nupes demandons l’exclusion d’Adrien Quatennens », peut-on lire dans la tribune. « Nous appelons les militants.e.s à l’insoumission », poursuivent-ils, dénonçant un « système vertical privilégiant la protection des cadres dirigeants aux dépens des militants.es et des programmes ».

Suspendu pour quatre mois de son groupe à l’Assemblée nationale dans la foulée de sa condamnation, début décembre, à quatre mois de prison avec sursis pour des « violences » sur son épouse, le député du Nord s’était déclaré victime d’un « lynchage médiatique » et a refusé de démissionner.

Lire aussi : ENTRETIEN. Manuel Bompard : « Tous les chemins mènent à la dissolution »

Depuis le début de cette affaire, La France Insoumise (LFI), le parti de Jean-Luc Mélenchon – arrivé troisième lors de l’élection présidentielle et dont Adrien Quatennens est un des plus fidèles lieutenants – est secoué par les turbulences.

« Nous demandons une démocratie interne plus juste où les représentants seront nommés et légitimés par les militant-e-s et non pas essentiellement par le cercle restreint par le bureau national », écrivent les signataires de la tribune.

« Appliquez vos promesses, agissez : oui, le privé est politique, aucun agresseur n’a sa place dans nos partis, nos organisations, nos institutions, dans nos hémicycles », exhortent les signataires.

Une montée au créneau publique et nationale que les initiateurs de cette tribune estiment inévitable. « J’ai énormément d’amis qui reçoivent des messages disant vous feriez mieux de régler ça en interne. Mais on a déjà essayé et ça n’a pas fonctionné », regrette Gabin Plantet, signataire de la tribune et membre des Jeunes insoumis de Poitiers, auprès de l’AFP.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/politique/la-france-insoumise/affaire-adrien-quatennens-des-militants-lfi-signent-une-tribune-demandant-son-exclusion-du-parti-db2d0058-8502-11ed-9985-e3153e547c52