Actes de tortures entre ados à Nantes : le blessé toujours hospitalisé, un motif « futile » avancé

logo Ouest France illustration Actes de tortures entre ados à Nantes : le blessé toujours hospitalisé, un motif « futile » avancé

Publié le 28/07/2022 12:06:55

Un adolescent aurait été séquestré pendant des heures et violenté par trois autres jeunes gens, entre le lundi 25 et le mardi 26 juillet. Plus de quatre semaines d’ITT lui ont d’ores et déjà été notifiées. Les enquêteurs sont retournés ce jeudi matin dans le studio où les faits auraient été commis, à Nantes.

Deux jours après avoir été pris en charge par les secours dans une impasse, non loin du boulevard des Poilus à Nantes, l’adolescent, âgé de 17 ans, qui aurait été séquestré et supplicié par trois autres jeunes gens, se trouve toujours au CHU de Nantes ce jeudi 28 juillet.

Plusieurs plaies, décrites comme étant superficielles, ​ont été observées sur son corps. Elles pourraient avoir été causées par un cutter​, précise un proche de l’enquête. Des brûlures ont également été relevées. Une lame, chauffée avec un chalumeau, pourrait avoir été utilisée. Une partie des cheveux de la victime avait également été rasée. À ce stade, quatre semaines d’ITT lui ont d’ores et déjà été notifiées, auxquels s’ajoutent dix jours pour les lésions somatiques.

Ce jeudi matin, les enquêteurs de la Sûreté départementale se sont redus à son chevet pour écouter son récit des faits, une seconde fois. Les policiers sont également retournés dans le petit studio en grand désordre où les violences auraient été commises et l’adolescent retenu contre son gré de longues heures durant (entre lundi soir et mardi à 15 h, ndlr). D’autres objets y ont été saisis – parmi lesquels une tringle à rideaux – qui pourraient également avoir été utilisés pour frapper la victime. Ils seront confiés aux techniciens.

Ce jeudi matin, les trois suspects, deux garçons et une fille âgés de 14 à 17 ans qui faisaient l’objet de placements, se trouvaient toujours en garde à vue au commissariat central. Chacun d’entre eux a reconnu avoir participé aux faits​, indiquait mercredi un proche du dossier.

Les raisons de ce déferlement de violence, elles, demeurent obscures à ce stade des investigations.

Un motif futile ​est avancé.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/actes-de-tortures-entre-ados-a-nantes-le-blesse-toujours-hospitalise-un-motif-futile-avance-c58bb0c2-0e5c-11ed-9988-8d99268291f5