À Paris, plus de 2 millions d’euros d’indemnités versés à 437 victimes d’accidents de voirie en 2022

logo Ouest France illustration À Paris, plus de 2 millions d’euros d’indemnités versés à 437 victimes d’accidents de voirie en 2022

Publié le 05/01/2023 15:22:16

La Ville de Paris a versé plus de 2 millions d’euros d’indemnités en 2022 pour des accidents liés à la voirie. Un montant en forte hausse, dénoncé par l’opposition qui met en avant le manque d’entretien dans les rues de la capitale.

Chute sur un trottoir troué ou bosselé, accident de vélo causé par un nid-de-poule ou un potelet dangereusement placé… La Ville de Paris a versé en 2022 plus de 2 millions d’euros d’indemnités pour des accidents de voirie, un montant en forte hausse même si le nombre de dossiers acceptés, lui, baisse, souligne la mairie.

Durant l’année écoulée, la Ville a indemnisé 149 victimes d’accidents corporels survenus sur la voie publique et 288 victimes d’accidents de véhicules, a-t-elle indiqué mercredi 4 janvier 2023 à l’AFP, confirmant une information du Parisien . Leur coût pour la municipalité, qui dépasse donc 2 millions d’euros, est en forte hausse par rapport à 2019, quand il s’élevait à 1,2 million d’euros.

Pour l’opposant LR (Les Républicains) Aurélien Véron, le fait que le montant de ces indemnisations ait « doublé depuis six ans » prouve que « la gravité moyenne de ces accidents a nettement augmenté », en raison de « défauts d’entretien » ou de « mauvaises conceptions ou malfaçons ».

L’adjoint à la voirie EELV (Europe Écologie-Les Verts) David Belliard, lui, avance une « sorte d’inflation » des assurances et une « tendance globale de judiciarisation des rapports ». Dans le même temps, « le nombre de dossiers diminue », souligne-t-il auprès de l’AFP : de 599 personnes indemnisées en 2019 (428 accidents de véhicule et 171 corporels), le conseil de Paris en a indemnisé 437 en 2022 (288 et 149).

« Cela reste évidemment trop important, mais Paris est une ville extrêmement dense avec deux millions d’habitants et quatre millions de personnes qui y transitent », souligne l’élu écologiste. « On ne sait pas combien de procédures n’ont pas abouti » , rétorque l’opposant de droite.

Le mauvais entretien de la voie publique, notamment de la chaussée et des trottoirs, est une critique récurrente des opposants de la maire PS (Parti socialiste) Anne Hidalgo, notamment regroupés sur Twitter sous le mot-clé #SaccageParis.

À la fin de son premier mandat, où le sujet avait fait son apparition, « on était arrivés à un niveau trop bas en termes de moyens alloués », reconnaît David Belliard, qui met en avant « l’effort porté depuis 2020, comme une priorité, pour augmenter les moyens ».

« Nous sommes passés d’un budget de fonction de 7,9 millions d’euros en 2020 à 13 millions en 2022 », avait souligné l’élu écologiste lors du dernier conseil de Paris en décembre. Sur l’application DansMaRue, véritable cahier de doléances du quotidien des Parisiens, « les remontées concernant les dégradations de la chaussée sont en baisse constante depuis avril dernier », avait-il encore mis en avant.

Crédits image et texte : Ouest France©
Source : https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/paris-75000/a-paris-plus-de-2-millions-d-euros-d-indemnites-verses-a-437-victimes-d-accidents-de-voirie-en-2022-97bf4cf2-8cfc-11ed-9ba0-9b23cc25cbd7