«Joris ne sent ni le chaud, ni le froid, ni la douleur» : les séquelles d’un enfant martyrisé au procès de ses bourreaux

logo Le Parisien illustration «Joris ne sent ni le chaud, ni le froid, ni la douleur» : les séquelles d’un enfant martyrisé au procès de ses bourreaux

Publié le 13/01/2023 19:37:41

L’assistant maternel qui l’a recueilli après les sévices terribles jugés par la cour d’assises du Nord a raconté le quotidien de ce petit garçon miraculé, mais portant encore les stigmates, psychiques notamment, de son calvaire.

C’est de lui que l’on parle depuis lundi 9 janvier à la cour d’assises du Nord. Ou plutôt de son calvaire, et de ce qui a pu conduire à un tel déchaînement de violences, qualifiées de « tortures ou actes de barbarie » par la justice. Pour ces agissements d’une inouïe cruauté, quatre personnes comparaissent détenues, dont Sébastien B. et Coraline R., un couple à qui Joris (le prénom a été changé), deux ans et demi, avait été confié par sa mère en décembre 2018. Cette dernière est elle-même poursuivie pour n’avoir pas agi. Tout comme la sœur de Coraline R., témoin de certaines scènes.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/joris-ne-sent-ni-le-chaud-ni-le-froid-ni-la-douleur-les-sequelles-dun-enfant-martyrise-au-proces-de-ses-bourreaux-13-01-2023-3MYWRINZYJBRPM4S5BWBPZGGNE.php