«Je me fous de Montpellier !» : au procès Laporte-Altrad, Serge Simon nie toute intervention

logo Le Parisien illustration «Je me fous de Montpellier !» : au procès Laporte-Altrad, Serge Simon nie toute intervention

Publié le 15/09/2022 15:39:45

Assumant son rôle politique et ses «risques juridiques», mais niant toute intervention en faveur du club de Montpellier et de son président Mohed Altrad, le bras droit de Bernard Laporte, poursuivi pour prise illégale d’intérêts, s’est défendu de façon théâtrale mercredi à la barre.

Il s’est présenté à la barre peu avant 18 heures, ce mercredi, au 5e jour d’audience d’un procès qui secoue le rugby français. Serge Simon, 55 ans, vice-président de la Fédération française de rugby (FFR), comparaît dans cette affaire pour prise illégale d’intérêts. Un prévenu certes un peu moins exposé que les deux acteurs principaux de cette affaire, le président de la FFR Bernard Laporte et l’homme d’affaires et président du Montpellier Hérault Rugby (MHR) Mohed Altrad, poursuivis quant à eux pour trafic d’influence et corruption. Mais Serge Simon n’en reste pas moins un des protagonistes centraux dans le système du rugby français depuis son élection à la FFR avec Laporte en décembre 2016. Et son audition a permis d’éclairer certains points dans ce dossier à tiroirs.

Crédits image et texte : Le Parisien©
Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/je-me-fous-de-montpellier-au-proces-laporte-altrad-serge-simon-nie-toute-intervention-15-09-2022-W7GZTNHFPVAHBEGGUKQX7SXP3A.php